Zopéra compagnie

Les personnages

Julie Mathevet

Julie Mathevet

Suzanne

Martin Queval

Martin Queval

Figaro

Irina Stopina

Irina Stopina

La Comtesse Rosine Almaviva

Zoltan Cseko

Zoltàn Csekö

Le Comte Almaviva

Lucie Curé

Lucie Curé

Chérubin

Véronique Pain

Véronique Pain

Marceline

Nicolas Certenais

Nicolas Certenais

Bartolo

Charlie Glad

Charlie Glad

Antonio

Olivier Hernandez

Olivier Hernandez

Bazile & Don Curzio

Élisabeth Colombani

Élisabeth Colombani

Barberine

Julie Mathevet dans le rôle de Suzanne

Julie Mathevet Elle est invitée par le Cleveland Orchestra à chanter Naïade et doubler Zerbinetta. Elle double de nouveau Zerbinetta en répétition au Capitole de Toulouse dans la mise en scène de Michel Fau. Auparavant elle était miss Ellen et doublait Lakmé pour l’opéra de Malmö. Elle entre à l’Académie de l’opéra de Paris en 2008, et approfondit en parallèle son intérêt pour le théâtre. Elle est le Feu dans l’Enfant et les Sortilèges à l’amphithéâtre Bastille, Zerbinetta avec l’orchestre de l’opéra de Paris, chante dans Akhmatova de Mantovani et la Cerisaie de Fénelon à l’opéra Bastille et à Garnier. Elle collabore avec Jérôme Corréas et les Paladins lors d’un récital autour de Haëndel à l’Auditorium du Musée du Louvre. Elle crée en 2013 à la Monnaie le rôle principal de la Dispute de Benoît Mernier, production dans laquelle son Eglé, « naïve et émerveillée d’elle-même, (et ses) talents d’actrice font souffler un vent de fraîcheur juvénile sur la pièce ». Elle chante Servilia à la Fenice sous la baguette d’Ottavio Dantone, et la Reine de la Nuit et Fantasia dans le Voyage dans la Lune d’Offenbach à l’opéra de Massy. Elle est également Sophie avec l’orchestre Symphonique d’Aquitaine. Après Verbier et Bastille, Yniold lui ouvre les portes d’une carrière internationale (Malmö, Sydney, Cleveland) avec des chefs comme Charles Dutoit, Franz-Welser Möst, Philippe Jordan… Elle est Zerlina à la Monnaie dans la mise en scène de K.Warlikowski. Au concert, elle chante la Grande Messe en Ut mineur de Mozart à la cathédrale St André de Bordeaux, la Passion selon St Jean de Bach à la Basilique d’Ainay de Lyon, le Laudate Pueri Dominum de Haëndel à St Étienne, les Carmina Burana de Orff… Au récital, elle monte en 2019 le duo piano/voix «La Curieuse», en compagnie de Ruta Lenciauskaïte, qui se consacre à la mélodie française, ainsi qu’à la (re)découverte de compositrices du passé et d’aujourd’hui. Prochainement elle sera La Mère dans Marco Polo et l’Abrégé des Merveilles, création d’Arthur Lavandier à la Philharmonie avec l’Orchestre de Chambre de Paris, et chantera un récital Offenbach avec les Musiciens du Louvre.

Martin Queval dans le rôle de Figaro

Martin Queval Révélation lyrique de l’année 2021 de l’ADAMI. Après avoir été enseignant en musique , Martin QUEVAL rentre au CRR de Toulouse dans la classe de Jacques Schwarz et Inessa Lecourt en 2016. En 2019 il est admis au CNSMD de Lyon dans la classe d’Isabelle Germain et Fabrice Boulanger. Il participe à plusieurs spectacles sous la direction de Jean-François Gardeil dans la région toulousaine. Il a joué le Marquis de La Force dans le Dialogue des Carmélites de Poulenc dans la production CNSMDL 2020. Il jouera cette année Hidraot dans Armide de Gluck.

Irina Stopina dans le rôle de la Comtesse

Irina Stopina Après des études universitaires de mathématiques fondamentales, une expérience théâtrale approfondie, des études pianistiques et vocales, Irina Stopina perfectionne sa technique vocale auprès de Lionel Sarrazin. En 2020, elle remporte le 3ème prix du concours international Léopold Bellan. Débutant sur scène avec des rôles de mezzo-soprano (Dorabella, Didon, Hélène, Périchole, Malika) sa voix évolue vers le soprano lyrico-spinto lui permettant d’interpréter la Contessa (Le Nozze di Figaro) avec l’Orchestre Philharmonique d’État de Timisoara, celui de Donna Anna (Don Giovanni) l'Orchestre de l'État d'Arad et Micaëla (Carmen) avec l'Orchestre d'Aquitaine. On a pu l'entendre lors de nombreux midis musicaux à l'Opéra de Bordeaux dans Verdi et Puccini ou autour de K.Weil et Gershwin. Elle vient d'interpréter avec un grand succès Métella (La vie parisienne) à l'opéra de Metz, ainsi qu'à l'opéra de Massy. En oratorio, elle chante la partie soprano 2 dans Le Magnificat de Bach et de Vivaldi à l’opéra de Massy, le Gloria et le Magnificat de Vivaldi à l’Opéra de Bordeaux et l'Exsultate Jubilate de Mozart avec le Paris Symphonic Orchestra. Parmi ses projets, notons deux Puccini, à l'été 2021, Mimi dans la Bohème, le rôle titre dans Suor Angelica et La Baronne dans Le chapeau de Paille de N. Rota à l'opéra de Metz.

Zoltan Cseko

Zoltan Cseko Zoltàn Csekö est comédien, clarinettiste, et fidélisé à l'Opéra-Théâtre de Saint-Etienne depuis 2004 en tant qu'artiste lyrique. Comme metteur en scène, il a assisté J.C. Mast pour sa création de Samson et Dalila de C. Saint Saens à l'Opéra-Théâtre, J.L. Pichon pour Lakmé de L. Delibes à l'opéra du Caire (Egypte) ainsi qu'au travail d'A. Garichot durant la production de Véronique de Messager. En 2012, Zoltàn Csekö met en scène Cosi fan tutte de W.A. Mozart à Lyon (Théâtre de la solitude) puis à Neuchâtel, Genève, Grand Lancy (Suisse) et Luzinay (Isère) accompagné par l'orchestre du Conservatoire de Genève (Cmgo). À partir de 2015, il crée la Compagnie ContrastS avec laquelle il met en scène La flûte enchantée, Cosi fan tutte de Mozart, Carmen et Traviata dans lesquels il interprète l’un des rôles principaux.

Lucie Curé dans le rôle de Chérubin

Lucie Curé Artiste polyvalente, la Mezzo-soprano Lucie Curé exprime son art à travers le chant, le théâtre, l'acting, la composition et la poésie. Actuellement étudiante en master 2 (Vocal Performance) au Royal College of Music de Londres dont elle reçoit la bourse du Dr Prince Donatus et de la Princesse Heidi Von Hohenzollern puis de Bruce-Payne Vaseppi Scholar, elle s’est formée à l’art lyrique au CRR de Paris et au CNSM de Lyon. Parallèlement à sa formation, elle débute sa carrière de chanteuse lors de nombreux concerts, récitals et prises de rôle à l’opéra tels que Flora dans La Traviata de Verdi et la 2nde dame dans La Flûte Enchantée de Mozart aux côtés de Zoltàn Csekö, ou encore l’Enfant dans L’Enfant et les Sortilèges de Ravel, Lazuli dans l'Étoile de Chabrier, Mère Marie dans Le Dialogue des Carmélites de Poulenc, Conception dans l’Heure espagnole de Maurice Ravel, Dorabella dans Cosi Fan Tutte de Mozart et Dinah dans Trouble in Tahiti de Bernstein. Son insatiable curiosité pour les différents styles musicaux l’amène à prêter son timbre chaleureux au jazz. Elle chante notamment avec le Paris Downtown Big Band au Duc des Lombards ou lors de l’international Jazz Day sous la Canopée des Halls de Paris. Elle explore aussi la musique expérimentale qu'elle performe notamment à Copenhague ou lors de fashion week à Paris avec son duo Lueurs Nocturnes et à travers ses propres compositions. En Février 2021, elle interprète en tant qu’actrice le rôle principal dans un long métrage réalisé par Delphine Kreuter qui sortira courant 2022/2023.

Véronique Pain dans le rôle de Marceline

Véronique Pain Elle se forme dès son plus jeune âge à l’art dramatique auprès d’une compagnie lyonnaise ainsi qu’au chant lyrique. Après son cursus au Conservatoire de Lyon et au Centre de la voix, Véronique complète sa formation à la Guild Hall de Londres puis auprès de Marie-Thérèse Buiton-Rivoli (Italie), et de Marcin Habela (Genève). Elle se produit sur les scènes de Lyon, Dijon, Annemasse, Carcassonne, de Lozère et de la Drôme, où elle apparaît dans des opéras : Constance dans les Dialogues des Carmélites de Poulenc, Sylvie dans La Colombe de Gounod, la première dame dans la Flûte enchantée, Frasquita dans Carmen, miss Helen dans Lakmé, mais également dans des opérettes : Hélène dans Rêve de valse, Véronique de Messager, Constance dans la poule noire, Elle dans L’Amour masqué, Aspasie dans Phiphi, et tant d’autres…

Nicolas Certenais dans le rôle de Bartolo

Nicolas Certenais Après un Master de philosophie, Nicolas CERTENAIS se forme au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il interprète, dans de nombreuses productions, les rôles de basse du répertoire Mozartien (Sarastro, Sprecher, Commendatore, Masetto, Antonio, Bartolo) , Verdien (Sparafucile, le Docteur Grenvil, Pistola), d'opéra français : Arkel (Pelléas et Mélisande), Frère Laurent (Roméo et Juliette), le Vieil Hébreux (Samson et Dalida) dans des œuvres plus rares, comme Ô Mon Bel Inconnu de Reynaldo Hahn ou encore dans le répertoire russe au concert (Mélodies russes, extraits de Boris Godounov , rôle de Pimen) Ces dernières années, on a pu l'entendre dans ces rôles en France et à l'étranger, notamment à l'Opéra de Tours, Opéra de Reims, Opéra de Saint-Etienne à l'Opéra-Comique, au Théâtre du Châtelet à la Cité de la musique, à Dortmund, à Bilbao, à Vienne, à Shanghai, Seoul et Pusan. Fin 2016, sort un album Mozart (Ah  Mozart ! Arties Records / Harmunia Mundi). Il se produit lors de nombreux concerts et se consacre également à la musique contemporaine. En 2018, il fait la création mondiale du rôle de Namur dans l'opéra Fando et Lis (Menut), à l'Opéra de Saint-Etienne puis celle du drame lyrique Mer Noire (Sprogis) au Grand Théâtre de Calais. Artiste éclectique, durant cette même année, il écrit un livre de cuisine (« Carmen cuisine »), et le cinéaste d'Art et d'Essai M. Zumpf le choisi pour jouer dans son film « Carte de Visite », autour du poète Max Jacob. En 2019, il chante notamment le rôle de Caronte dans l'Orfeo de Monteverdi à la Philharmonie de Paris / Cité de la Musique, en concert à Séoul, il Marchese dans La Traviata ou encore Andrea Chenier à l'opéra de Toulon. En 2020, il fait la création mondiale des Bains Macabres de G.Connesson. En 2021, sera Colas dans Bastien et Bastienne de Mozart, année durant laquelle sortira aussi un disque Scarlatti enregistré avec le Caravanserail (Harmunia Mundi).

Charlie Glad dans le rôle d'Antonio

Charlie Glad Après s’être diplômé en Violon et Musicologie, Charlie Glad obtient une invitation de l’Académie Spazio Musica pour aller étudier le chant à Genova avec la soprano Gabriella Ravazzi. Il étudie ensuite à la Haute Ecole De Musique de Genève. Il suit les Master-Class de Teresa Berganza, Alain Garichot, David Jones, R.Sikorski et Jean-Paul Fouchécourt. Il débute en 2004 comme membre de l’Opéra-Studio du Teatro Mancinelli en Italie où il chantera Madame Butterfly (Commissario Imperiale), la Traviata (Il Barone), le Nozze di Figaro (Antonio) et la Cenerentola (Dandini). Il est Schaunard (La Bohème) au Théâtre National du Maroc à Rabat et à l'Opéra de Grossetto, Masetto (Don Giovanni) au Festival International de Vonnas, Colas (Bastien&Bastienne) au Théâtre Franck Martin de Genève, Fiorello (Barbiere di Siviglia) au Festival de Sabratha en Libye, Caronte (Orlando Paladino) au Théâtre l’Heure Bleue de La Chaux-de-Fonds, Masacco (Geloso Schernito) au Festival Divertir Cantando en Italie, Il Dottore/Il Notaio (Gianni Schicchi) et Lérida (Veuve Joyeuse) au Festival Opus- Opéra, Le Dancaïre (Carmen) à l’Opéra Festival de Biarritz, Marullo (Rigoletto) et Le Baron (Traviata) à l'Amphi 3000 de Lyon. Au Music-Hall, on a pu le voir dans le rôle du Capitaine dans Man of Mancha au Théâtre des Variétés de Paris avec Jeane Manson, Chief Lockit dans Beggar’s Holyday (Duke Ellington) à l’Espace Pierre Cardin de Paris, ainsi que dans la pièce Le Misanthrope (Molière) aux cotés de D.Depardieu au Festival d’Avignon. En 2017, Charlie est invité par la Villa Médicis de Rome à se produire lors du festival Villa Aperta. Il chante sous la direction de Chefs comme Valerio Galli, Gabriel Garrido, Thomas Rösner, Patrick Lange, Philippe Hui, Federico Santi...et travaille avec des metteurs en scènes comme Olivier Py, Paolo Miccichè, Beppe de Tomasi ou Stefan Grögler. En concert, il se produit au Victoria Hall de Genève avec L’Orchestre de Chambre de Genève, à Paris (Institut Culturel Italien, Eglise des Billettes ), avec l’Ensemble Vocal d’Avignon ou à Lyon Chapelle de la Trinité pour les Grands Concerts.

Olivier Hernandez dans les rôles de Bazile & Don Curzio

Olivier Hernandez Olivier Hernandez découvre le chant dans la chorale de son lycée . Il perfectionne sa technique vocale au sein de différents conservatoires parisiens , au Royal College of Music de Londres et au CNSM de Lyon. En tant que soliste il chante dans les principaux opéras de France ( Lyon, Metz , Rennes , Limoges , Toulon , Lille ,Festival D'Aix-en-Provence , etc...) mais aussi à Séoul ou à Tahiti ! Il a exhumé pendant de nombreuses années des perles oubliées du répertoire français léger au sein de la Cie Les Brigands . Il se défoule également depuis dix ans au sein du New Lyrique Boys Band !

Élisabeth Colombani dans le rôle de Barberine

Élisabeth Colombani Soprano, elle obtient une médaille d’or et un prix de perfectionnement au Conservatoire de Lyon, puis se perfectionne à Amsterdam auprès de M. Koningsberger. Elle se produit régulièrement dans les chœurs de l’Opéra de Lyon où elle a travaillé en compagnie des plus grands chefs d’orchestre et metteurs en scène internationaux, ainsi que dans des ensembles vocaux de musique contemporaine. A l’opéra, elle interprête les rôles de Cendrillon dans de Massenet, Siebel dans Faust de Gounod, Bastienne dans Bastien et Bastienne de Mozart, elle joue aussi Barberine puis Chérubin dans les noces de Figaro... Dans les rôles d’opérette, on la voit entre autre dans Cunégonde (Candide de Bernstein), Rosetta (Un mari à la porte d’Offenbach) ou le rôle-titre dans Pomme d’api d’Offenbach ... Elle se produit également dans des spectacles de théâtre musical lyrique (Ainsi pensait Sancho Panza, Cabaret animalier, Misérables ...) ou encore dans la comédie musicale La sorcière Ephémère. Elle se produit en soliste dans les plus beaux théâtres de France (Opéra de Lyon, Théâtre du Capitole de Toulouse, Opéra-comique de Paris, Auditorium de Lyon, Abbaye d’Ambronay ...).

Zopéra compagnie